Poésie

Retrouvez ici certains poèmes de notre revue…

L’envahi danse

Nous, au début, au pied du tilleul
on s’moquait.
la clope au bec, ils étaient
ridicules avec leurs fringues carrées.
Quelques égorgements plus tard
et les seuls mots dans
leurs bouches sanglantes :
« l’ordre et la paix. »
Ils avaient habillé leur banale
violence de la splendeur des Eros
pris nos roses hérissées
d’épines proses, de nos erreurs.
Et tandis que nous heurtions
nos résistances prosaïques
au glas de leurs corps
métalliques, elle était là.
Dans la foule fuyante
à gare,
la grande professeure de
l’Histoire qui se répète,
l’experte en disques rayés.
Et dans nos corps meurtris
de nos sillons de larmes
nous on pleurait,
de ne l’avoir écouté.


Romain Marsoul
27 – 02 – 2019

L’Eden a ordures

Droit comme le marbre,
La tête ailleurs,
Le membre dressé à pourvoir au devoir
Je contemplais les braises dans baise.
Dans une maison brûlant de froid
En corps perdus à la cause
Je m’étais rendu aveugle
À moi-même.
Je ne me souviens plus de l’avant
Mais quand tu la tiens,
L’autre,
Les yeux dans les yeux
Je ne vois que mon désire mort
Pendu à tes lèvres infertiles.

Romain Marsoul
26 – 01 – 2019